ATK – On fait comme on a dit ( chronique )

486 views

« 20 ans déjà, ou 20 ans seulement je ne sais plus quoi penser
Les beaux jours et les jours ternes s’alternent
Mes blessures non pansées
S’ouvrent quand face à la réalité s’ouvre le débat
Pas 20 ans, 20 ans, ou 20 ans déjà »

 

Dire que ces paroles pleines de sens et de maturités ont été écrites il y a plus de vingt ans et par un garçon du même âge. Cette personne c’est Cyanure. Membre du groupe mythique ATK. Le refrain vient d’une partie du morceau « 20 ans » extrait de l’éternel classique « Heptagone » sortie il y a déjà deux décennies. En guise de cadeau d’anniversaire, le collectif ne nous offre pas un cd Best Of comme pourrait le faire bon nombre de groupes mais bien un nouvel album. Un 18 titres comme à l’époque. 1h16 minutes de différentes pensées et sentiments d’hommes. Laissez-vous donc emporter dans l’univers d’un des meilleurs collectifs qu’ait connu le rap français… AVOUE Que Tu Kiffes !!

 

Plus qu’un cadeau pour les fans fidèles, cet album est d’abord une promesse.Celle faite au disparu Fredy K de se réunir à nouveau un jour. La preuve que leurs paroles ont été tenues se trouve dans le premier extrait de l’album « Comme on a dit » qui commence par les mots extrêmement touchants d’Antilop Sa (On fait comme on a dit/On l’avait promis à Fredy /Ma lettre au paradis/ Amertume mon art maudit ).

Afin de montrer que le posse n’a rien perdu de sa technique d’antan, des morceaux purement kickage (terme qui parait comme une insulte dans le rap game actuel…) sont présentés tels que l’EXCELLENT « Infinitif » dans lequel Cyanure a réalisé une prestation technique de haute volée ou le très New-Yorkais « NM’IPAD ». Des titres qui vont surement plaire aux fans de la première heure.

Cependant, rassurez-vous. Les autres titres ne sont pas tous un condensé d’instrus Old School. Le collectif nous prouve qu’ils peuvent tout aussi bien ( si ce n’est pas mieux ) poser sur les mêmes beats que les rappeurs de la scène actuelle. En sont les preuves les excellents titres « Soleil levant » qui a tous les potentiels d’un tube et « Que Nenni » (expression qui ravira le public belge) avec un beat trap et tenez-vous bien… Du vocodeur !!

De toutes les dernières sorties rap français, ce projet est de loin le plus abouti et le plus  » adulte « . Les membres du collectif n’ont pas hésité une seconde à parler à cœur ouvert afin que nous, auditeurs, soyons témoins de leurs sentiments 20 ans après Heptagone. Ce genre de confessions se trouvent sur les titres « Maisons closes », « Muse évaporée » ou le très réussi « Authentiques ordre 66 ».

Le storytelling  est aussi un atout du groupe. Les plus anciens se souviendront du très poétique «  Les rêves partent en fumée » qui racontait l’histoire d’un père de famille inquiet pour l’avenir de ses enfants et d’une femme tombée enceinte beaucoup trop tôt et qui avait du mal à joindre les deux bouts. 20 ans plus tard, ATKlique nous livre le très sombre « A court de miracles » qui aborde la maladie grave d’une jeune fille ou la vie d’un jeune voyou avant sa mort.

Niveau émotion, le groupe a peut-être livré son titre le plus obscur et le plus profond niveau thème avec le morceau « Petits bateaux ». Antilop Sa et Cyanure y abordent le cas des malheureux migrants qui traversent les eaux en barque pour rejoindre l’Europe. Pour le refrain, celui qui a réalisé un couplet légendaire sur 150 mots, s’est inspiré de la comptine Petits bateaux. Avec un thème aussi dur, la chanson enfantine prend un tout autre sens. Un son à vous glacer le sang…

En conclusion, On fait comme on a dit est un album à écouter sans plus tarder. Sans oublier que c’est le rappeur Grodash qui s’est chargé avec brio du management. Et avec un Shizzle au top, l’album ne pouvait être que très bon.

Et pour tous les pseudos-rappeurs qui font de la musique Fast Food et qui ne seraient toujours pas convaincu par la qualité de l’album, Freko et Antilop Sa se feront un plaisir de vous donner une pure leçon avec le morceau « Ecoute ecoute »